L'Au-Delà selon les NDE

Réflexions sur l'Au-Delà, les NDE et EMI…

3e séance : la preuve que j’attendais…

Classé dans : Entre nous — 1 août, 2020 @ 4:27

Ca y est. J’ai craqué. Deux ans après ma première séance médiumnique de ma vie, j’ai fini par recontacter la médium Amandine Roy au téléphone pour une troisième séance. Cette fois au téléphone, Covid oblige…

Le chemin que j’ai parcouru m’amuse énormément. Moi qui ai été éduquée dans le mépris des croyances, des religions, de la foi en n’importe quoi, me voilà croyante à mon tour. Croyante dans une spiritualité qui m’est propre et que je ne cherche pas à propager. Chacun sa vie, chacun ses croyances…

J’en parle juste ici car chacun est libre de lire ou non ce blog, et je l’évoque parfois à demi-mots quand je sens qu’oser dire « Je crois en l’existence de l’Au-Delà » pourrait faire du bien à mon interlocuteur en deuil. Sinon je me tais. Sauf quand j’en rajoute des tonnes exprès pour faire rire les copines. Mais là, c’est surtout parce que j’adore faire rire et faire le clown… ;-)

Donc voilà, j’ai pris rendez-vous avec Amandine pour la 3e fois.

Je lui demande si l’enregistrement est possible, elle me répond que je peux enregistrer ce que je veux mais qu’elle n’y arrive plus avec son nouveau téléphone. C’est dommage. Mais j’utilise mon propre enregistreur, espérons qu’il aura fonctionné. J’aime bien ré-écouter tranquillement les séances, les retranscrire pour ensuite enquêter et vérifier chaque point.

Cette fois-ci, je n’attends rien. Malgré l’époque de pandémie mondiale, j’ai la chance de ne pas être en deuil. Je n’ai encore perdu aucun proche à cause de ce satané virus, tout va bien. Ma vie est un long fleuve tranquille et j’utilise toutes les techniques que je présente sur mon blog sur le bonheur pour être heureuse au quotidien. :-)

Donc je n’attends rien. J’ai payé pour « voir », comme au poker. Je suis une joueuse dans l’âme, j’avais économisé le prix de la consultation, j’ai le droit de gaspiller mon argent comme je l’entends. J’assiste donc à cette séance comme la belle-mère de Blanche-Neige : me voici installée face à mon miroir magique et j’attends de lui qu’il me parle de moi…

Amandine Roy est médium, elle transmet donc les messages des défunts. Mais je sais qu’elle énonce parfois des éléments de voyance, ce que je ne demande jamais, mais à chaque fois qu’elle l’a fait, j’ai été stupéfaite des mois plus tard de découvrir combien tout ce qu’elle avait prédit se réalisait…

Bref, j’ai payé pour voir, je ne lui mets pas la pression, je n’attends rien.

Alors elle me parle, elle dit des choses, peu de contact avec des défunts, ou du moins ils ne sont pas faciles à reconnaître… Et Amandine est honnête : elle est comme moi, elle aime les choses claires. Quand pour elle et moi il semble qu’il y a embrouille (il y a des farceurs partout, y compris parmi les défunts), elle change d’interlocuteur. J’aime sa façon de faire, sa façon de s’exprimer.

Elle qui m’avait habituée à un défilé de 4 défunts en 1 heure, elle ne réussira à discuter qu’avec deux d’entre eux. Et encore, le premier n’est pas clair, je ne le reconnais pas. Un monsieur décédé d’un cancer de la thyroïde, de forte corpulence. C’est flou. Je ne vois pas de qui elle parle. Mais qu’importe. On passe à autre chose, elle me demande de lui donner un prénom d’une personne avec qui je veux parler. Je le lui donne. Elle m’interroge pour confirmer : « Etait-il bien jardinier ? »… Il appartient à de la famille éloignée, d’un second mariage, je n’étais pas proche de lui, je l’aimais juste beaucoup. J’hésite. Je crois que oui. Elle continue : « Il est bien mort d’une longue maladie lié à un problème dans le sang ? »… Longue maladie, oui. Le sang ? Je ne sais pas… Elle continue et précise : « Sa maladie est héréditaire, il faut prévenir ses 2 enfants. Il a bien 2 enfants ? »… Alors là… Je sais qu’il a eu des enfants d’un premier mariage. Mais combien ? J’ai assisté à son enterrement et je me rappelle de 3 personnes qui pleuraient à chaudes larmes. J’hésite : « En fait, je crois qu’il a 3 enfants, pas deux ».

Amandine tranche : « Non, il a 2 enfants, le 3e n’est pas de lui… » et elle continue son discours.

Bon, moi je m’en fiche, cela me faisait plaisir de m’offrir cette séance, je ne regrette pas mon argent, et je ne suis plus à convaincre. Mais là, je me suis dit : « Bon, là, elle se rattrape aux branches… » C’est un peu facile. Si un médium se trompe et annonce un enfant en plus, il dit que cet enfant est mort pendant une grossesse passée inaperçue et qu’il a continué de grandir dans l’Au-Delà, et s’il annonce un enfant en moins, c’est facile de dire « Ah non, cet enfant n’était pas de lui ! ».

Bref, je passe… Je ne dis rien mais je n’en pense pas moins. Le reste de la conversation est agréable. Amandine me parle de mon nombril et cela me convient. Un peu comme les horoscopes de mon enfance… ;-)

C’est suffisamment vague pour que tout le monde se sente plus ou moins concerné. Elle répète des choses dites 2 ans auparavant et s’étonne que je n’en ai pas tenu compte : « Mais, et si vous me dîtes que je vous l’avais déjà dit ?… » et s’étonne que je n’ai pas mené d’actions en conséquence.

Je souris : « Qui me dit que vous ne le dîtes pas à tout le monde ? »…

Mon ton est neutre et paisible, je ne suis pas agressive, car vraiment, cette femme, je l’aime bien. Je lui dois d’avoir vécu un terrible deuil avec sérénité, et d’avoir pu apaiser d’autres personnes grâce à elle. Grâce à elle, je sais que l’Au-Delà existe. C’est juste que je suis née dubitative sur tout ce qui est croyances et j’ai besoin de preuves. D’ailleurs je lui en demande. Au sujet du défunt jardinier. C’est bien beau mais cet homme était fana des marguerites. Il collectionnait tout ce qui en approchait de près ou de loin, tout le monde connaissait sa marotte. Mais Amandine n’a pas lâché le mot « Marguerite ». Idem pour ce chanteur populaire que nous aimions lui et moi. Rien. Du coup je doute.

Amandine m’a habituée à rechercher, elle aussi, des preuves de l’identité des personnes qui viennent lui parler depuis l’Au-Delà. Je la sais tatillonne sur le sujet, aussi je suis très étonnée quand elle me répond : « Vu comme cette entité me parle, je sais qu’il s’agit d’une grande âme. Aussi je sais qu’il dit la vérité. Il ne peut pas mentir. C’est impossible ».

J’insiste. Non, rien à faire. Elle ne cherche pas à me prouver que c’est bien lui.

La séance se termine, c’était intéressant. Je lui souhaite tout le meilleur en raccrochant car cette femme mérite tout le bonheur du monde. Puis je vais débriefer auprès de mon conjoint. Je lui indique que côté défunt, c’était un peu décevant, et surtout le seul que j’aurais pu reconnaître et qu’elle disait être une « grande âme ».

J’observe qu’en effet, j’ai toujours eu un excellent feeling envers cet homme, que je n’ai jamais entendu que plaisanter aimablement (l’humour est un signe de grande intelligence selon moi), et jamais au détriment des autres. Jamais je ne l’ai entendu dire du mal de personnes, jamais. Et il a rendu heureuse une femme qui avait tellement souffert dans son 1er mariage, que je lui en suis reconnaissante. Bref, je veux bien croire que c’est une « grande âme » dans l’Au-Delà, car pour moi, il l’était déjà sur Terre. :-)

Mais bon, malgré tout aucune preuve… Si je n’avais pas été déjà convaincu du talent d’Amandine Roy, j’aurais pu croire que c’était une imposteur.

Sauf…

Sauf que je cherche toujours à enquêter sur ce qu’elle me dit.

Et là l’enquête est d’une grande rapidité. Une femme de ma famille, pourtant très réticente il y a 2 ans à ces histoires de médiums, me téléphone le soir-même pour avoir un compte-rendu. Je lui parle de l’homme à forte corpulence mort de la thyroïde, sans grande conviction. Elle me coupe : « Mais, c’est ton arrière-grand-père ! Il est mort d’un cancer de la thyroïde et c’était un monsieur vraiment obèse… »

Je suis soufflée. Mais bon, la scientifique en moi revient à l’attaque et je me dis que, statistiquement, si on remonte tout un arbre généalogique, il y a peut-être des « messieurs corpulents morts d’un cancer de la thyroïde » dans toutes les familles… Passons.

J’en viens au jardinier, que cette dame a bien connu. Confirme-t-elle son métier ? « Oui, oui, il était jardinier pour tel musée ». Ah. La suite… La maladie du sang ? « Il est mort d’une leucémie, donc oui, c’est bien un problème de sang ». J’aborde le message, il faudrait que nous prévenions les enfants car c’est héréditaire. Elle me coupe : « Ah, mais ils le savent déjà, que c’est héréditaire ! »

Bon, moi je ne le savais pas, je suis surprise : c’est donc bien une maladie de sang, héréditaire. J’en viens aux enfants. Je ne veux pas mettre le bazar, je ne sais pas trop comment l’annoncer, je cherche les mots. « Au sujet des enfants, en fait Amandine a dit 2 mais… » Je n’ai pas le temps de poursuivre que mon interlocutrice me coupe la parole : « Oui, 2 enfants. C’est bien cela, parce qu’il avait bien un 3e enfant mais il n’est pas de lui, sa femme l’a trompé. Mais il l’a su et moi je l’ai su aussi un jour, à la fin, quand il était très malade, c’était toujours ce 3e enfant qui s’occupait de lui et il a soupiré : « Et dire que c’est pourtant celui-ci qui n’est pas de moi… ». »

Je suis bouche bée.

La voilà la preuve que j’attendais.

Et ce défunt, qui adorait faire des blagues, a dû bien savourer de me laisser frustrée quelques heures tout en sachant que j’aurais très rapidement la preuve que je demandais…

En y réfléchissant, si Amandine avait été un escroc, et si c’était une super-méga-enquêtrice-détective, ou une méga-mentaliste-qui-lit-les-pensées, ça lui aurait été facile de me parle de marguerites, la passion de ce jardinier que tout le monde connaissait. Ou même de ce chanteur populaire qu’il appréciait.

Mais le secret de son enfant qui n’était pas de lui mais qu’il a élevé comme un père, seul, cela je l’ignorais.

Mais Amandine l’a vu, comme tant d’autres choses qu’elle m’avait dites au cours des deux précédentes séances et que j’ignorais mais que j’ai pu vérifier plus tard. C’est incroyable.

Chapeau bas, Amandine ! Vous êtes, une fois de plus, une médium vraiment très douée. :-)

Amicalement,
Joy
 
Nouveau sur ce blog ? Bienvenue ! :-)
 
Ceci est un blog consacré à l’Au-Delà, en me basant sur des milliers de témoignages d’Expériences de Mort Imminente (EMI ou NDE en anglais Near Death Experience). Je rassemble dans ce blog toutes les connaissances que j’acquiers suite à mes nombreuses lectures sur le sujet pour « trier » et essayer de mieux comprendre.
Je suis agnostique, sans religion, sans gourou, totalement libre et saine d’esprit, mais mon côté scientifique me pousse à chercher à comprendre. Le sujet étant fascinant, j’ai donc décidé d’écrire un blog sur le thème afin de partager avec qui veut mes découvertes sur le sujet.
 
Par ailleurs, j’écris un autre blog, lequel est consacré au bonheur, comment le trouver, comment le conserver, comment gérer le stress, comment surmonter des événements traumatisants, comment savourer chaque jour de sa vie pleinement. Ce blog compte déjà plus de 800 articles et j’en rajoute souvent. Bien entendu, c’est gratuit, sans obligation de quoique ce soit, et ce n’est même pas moi qui touche des sous avec la publicité qui apparaît sur la page (publicité que vous pouvez éviter si vous vous inscrivez au flux RSS).
 
J’ai souhaité créer un autre blog pour parler de l’Au-Delà pour ne pas amalgamer les genres. Croire en un « Au-Delà », quand on n’a pas de religion comme moi, est très difficile et je ne souhaitais pas que mes lecteurs de « joy369″ désertent le blog sur le bonheur (très général) en pensant qu’il était écrit pas une « folle illuminée », ce que je ne suis aucunement. :-)
 
Donc voilà, si vous aimez le thème de l’Au-Delà et des EMI, c’est sur ce blog que cela se passe. Et si vous voulez lire des textes sur le thème du bonheur, allez sur http://joy369.unblog.fr/ :-)
A bientôt ! :-)

R comme Rêves

Classé dans : L'ABC de l'Au-Delà — 5 avril, 2020 @ 9:42

Réveillée un peu brusquement, avec le dernier rêve qui s’accroche. Alors je fais l’effort de me rappeler. J’étais où ? Je faisais quoi ?… Ah, j’étais dans le lieu de mon cœur, cet endroit qui me manque tant en cette période de confinement planétaire.

Avec qui ? Avec de la famille, nous venions d’arriver avec les valises, comme justement une période d’après-confinement avec autorisation de se déplacer, et « il » était là. « Il », c’est un proche récemment décédé. Il était là, il bricolait, comme d’habitude, et il semblait heureux, naturel. Je me souviens ma joie quand je l’ai vu : « Ah ? Mais tu es là aussi ? » et je lui ai sauté au cou pour un gros câlin (je vous l’ai dit : visiblement ce rêve avait lieu dans une période « après-confinement »… (rires)).

Cet homme est mort. Et dans mon rêve je le savais. Mais dans mon rêve j’avais parfaitement intégré ce que j’ai découvert peu à peu au fil des années (et vous pouvez en suivre les découvertes dans ce blog) : la mort n’existe pas. Sauf que dans mon rêve, contrairement à la réalité, non seulement je le voyais mais en plus je le touchais.

A noter que mon personnage dans mon rêve était justement étonné de pouvoir le serrer dans ses bras et de le sentir bien qu’il soit mort. Je savais qu’il était mort, je m’étonnais un peu de le voir là, et j’étais surprise d’être en capacité de le voir. Je me rappelle en avoir parler à mes proches (présents avec moi dans ce rêve)  les plus « ouverts spirituellement », avec une légèreté joyeuse : « Et, tu sais quoi ? XXX est là aussi, je viens de le voir et de lui faire un câlin. Il bricolait, comme d’habitude. Tu ne peux pas le voir mais je t’assure qu’il est là et qu’il va bien ». Puis le reste du rêve nous devions faire ce qu’on fait qu’on arrive dans un nouveau lieu : sortir les valises, aérer l’endroit, faire les lits, arracher les mauvaises herbes… Enfin, rien d’extraordinaire (si ce n’est que mon inconscient rêve d’avoir le droit de faire cela)… ;-)

Et puis je me suis réveillée.

A mon réveil, pour une fois, j’ai senti qu’il fallait que je me fasse l’effort de m’en souvenir alors je m’en suis souvenue. Et puis je me suis demandé à quoi cela servait, de me souvenir de ce rêve, mise à part la joie qui me reste d’avoir « vu cette personne »…

Puis la réalité m’a rattrapée : nous sommes au milieu d’une période terrible où plus de 60 000 personnes (décompte à aujourd’hui) sont décédées d’un virus de la famille des Coronavirus qui leur a donné une maladie surnommée Covid-19. Cela fait des millions de personnes chagrinées d’avoir perdu une ou plusieurs de leur proche. Et aujourd’hui, du moins en France, la « vie après la mort » n’est pas reconnue. Moi du moins je n’avais pas été élevée ainsi. J’ai été élevée dans la croyance qu’une fois mort on est mort, c’est tout, et qu’il n’y a plus rien après et que l’on ne reverra jamais cette personne. Mais c’est faux.

Il m’a fallu des années pour réaliser cela, j’ai beaucoup lutté contre car cela me semblait incroyable, et surtout, mes parents m’avaient toujours expliqué que c’étaient des « fadaises » et que seuls les « simples d’esprit » y croyaient (mettant également tous les religieux dans cette catégorie, désolée, mais c’est l’éducation qu’ils m’ont donnée) ;-)

Maintenant j’ai lu, j’ai interrogé, j’ai expérimenté moi-même et j’ai la conviction que c’est faux. Rien de scientifique car cela ne peut se prouver qu’à titre personnel. Mais, et je le raconte sur ce blog, je suis allée voir 2 fois une médium qui m’a donné plein d’informations que le défunt connaissait, et parfois moi aussi j’en connaissais certaines mais parfois moi je l’ignorais. Et cela a été confirmé par d’autres que moi ensuite…

Donc bref, même si j’ai conscience d’être à contre-courant dans un monde où « croire en la vie après la mort » fait de nous des débiles finis, j’écris aujourd’hui cet article pour consoler et soulager ceux et celles qui ont perdu un proche. Non, votre proche n’est pas perdu à jamais, oui, il va bien, oui, vous le reverrez si tel est votre désir.

Et les rêves, certains l’avaient plus ou moins laissé entendre autour de moi et c’est vrai que je trouvais bizarre de ne rêver des rêves réalistes qu’avec certaines personnes qu’une fois mortes, mais il semblerait que ces rêves sont un moyen qu’ont nos défunts de reprendre contact avec nous. En gros nos barrières tombent pendant la nuit. Alors ils viennent vivre et papoter avec nous. Une de mes amies, dont le père est décédé, m’a informée qu’il venait une nuit sur deux dans ses rêves, pour « dîner en famille ». Elle rêvait qu’il dînait tous ensemble, comme avant. Et la 2e nuit ?  Il allait hanté les rêves de son frère à elle… Oui : le papa allait dîner en famille tous les soirs. Il l’a fait jusqu’à ce que le manque, le terrible manque de son absence soit comblé et que sa fille et sa fils n’aient plus besoin de le voir en rêve pour se sentir mieux. :-)

Quelle belle marque d’amour paternel. :-)

Alors oui, certains pourront me juger débile, faible ou je ne sais quoi. Mais l’heure est trop grave pour que je ne sois pas claire : la mort n’existe pas. Seul l’enveloppe physique, le corps, meurt. mais « l’âme » et la personnalité de votre proche défunt persistent et si vous rêvez de lui, c’est en quelque sorte réel. Dans une autre dimension mais c’est réel.

En attendant que votre séjour ici-bas se termine également et que vous le retrouviez. :-)

(Je rajoute un smileys qui sourit car ce n’est pas quelque chose de négatif. La mort est une nouvelle naissance. Nous, restés sur Terre, sommes tristes de ces départs, mais ailleurs, dans l’Au-Delà, vos proches sont accueillis par ceux qui les aiment et qui sont déjà morts avec une grande fête…) :-)

Amicalement,
Joy
 
Nouveau sur ce blog ? Bienvenue ! :-)
 
Ceci est un blog consacré à l’Au-Delà, en me basant sur des milliers de témoignages d’Expériences de Mort Imminente (EMI ou NDE en anglais Near Death Experience). Je rassemble dans ce blog toutes les connaissances que j’acquiers suite à mes nombreuses lectures sur le sujet pour « trier » et essayer de mieux comprendre.
Je suis agnostique, sans religion, sans gourou, totalement libre et saine d’esprit, mais mon côté scientifique me pousse à chercher à comprendre. Le sujet étant fascinant, j’ai donc décidé d’écrire un blog sur le thème afin de partager avec qui veut mes découvertes sur le sujet.
 
Par ailleurs, j’écris un autre blog, lequel est consacré au bonheur, comment le trouver, comment le conserver, comment gérer le stress, comment surmonter des événements traumatisants, comment savourer chaque jour de sa vie pleinement. Ce blog compte déjà plus de 800 articles et j’en rajoute souvent. Bien entendu, c’est gratuit, sans obligation de quoique ce soit, et ce n’est même pas moi qui touche des sous avec la publicité qui apparaît sur la page (publicité que vous pouvez éviter si vous vous inscrivez au flux RSS).
 
J’ai souhaité créer un autre blog pour parler de l’Au-Delà pour ne pas amalgamer les genres. Croire en un « Au-Delà », quand on n’a pas de religion comme moi, est très difficile et je ne souhaitais pas que mes lecteurs de « joy369″ désertent le blog sur le bonheur (très général) en pensant qu’il était écrit pas une « folle illuminée », ce que je ne suis aucunement. :-)
 
Donc voilà, si vous aimez le thème de l’Au-Delà et des EMI, c’est sur ce blog que cela se passe. Et si vous voulez lire des textes sur le thème du bonheur, allez sur http://joy369.unblog.fr/ :-)
A bientôt ! :-)

S comme Secret

Classé dans : L'ABC de l'Au-Delà — 25 janvier, 2020 @ 12:45

Les livres sur le sujet sont à foison, le plus célèbre est « Le secret ». Quel est ce secret ? Je crois qu’on peut le résumer en une phrase : « Demandez et vous recevrez ».

Phrase attribuée à… Jésus Christ il me semble ?…

Moi qui ai été élevée de façon anti-cléricale, je vous assure que je suis à la fois agacée et amusée de me retrouver à citer aussi souvent ce personnage… (rires)

Mais si on sépare soigneusement ses propos des actes et des horreurs commis en son nom par certains de ses fidèles par la suite, et si surtout on possède un certain éclairage pour comprendre ses propos, je dois reconnaître que c’était un grand Sage… :-)

Revenons au sujet : le secret…

J’en ai déjà parlé plusieurs fois. Mes demandes pour obtenir une place de parking ou autre. Ou, plus impressionnant, le train qui avait eu un problème quand j’étais trop malade et que j’hésitais à partir ou à sortir du train. Ou tant d’autres anecdotes déroutantes…

Il suffit de demander.

Mais j’ai beau avoir lu et expérimenté que le Monde fonctionnait ainsi, ce n’est pas évident à admettre. C’est tellement étrange. Et puis ce n’est pas magique non plus. Du moins tout n’est pas réalisé à 100% non plus façon baguette magique du monde Harry Potter…

Alors, à chaque fois qu’il m’est amenée à vivre ce genre d’expérience, je me sens… bluffée.

Exemple récent : samedi soir. Un superbe spectacle est proposé dans ma ville. Je connais ce spectacle et je n’ai pas forcément envie d’y aller. Mais je sens que cela pourrait réellement plaire à un enfant autour de moi. Le spectacle est payant et mon budget restreint. J’hésite un peu. Je l’interroge : est-ce que cela lui ferait plaisir d’y aller ? Oui. Il est enthousiaste. J’aime l’enthousiasme. Alors c’est décidé, on ira. Et tant pis pour le budget, je cuisinerai un peu plus de produits peu chers et je limiterai les autres dépenses.

On part.

Pour y aller, nous devons prendre un bus. Nous arrivons près de l’arrêt de bus quand nous voyons celui-ci démarrer… Trop tard, nous l’avons raté. Cela m’étonne, je fais plutôt partie de ceux qui arrivent toujours à l’arrêt en même temps que le bus. Mon « pouvoir magique » ne fonctionnerait-il plus ? L’enfant s’inquiète : serons-nous à l’heure ? Le prochain bus est dans un quart d’heure. Je ne suis pas certaine que nous puissions être à l’heure, et comme je n’ai pas encore acheté les billets, je ne suis pas certaine qu’il en restera. Mais je reste sereine et je lui rappelle que tout ce qui nous arrive à une raison d’être. A nous d’en trouver la raison et d’agir en conséquence.

Là, il ne nous reste qu’à attendre et à profiter des quinze minutes pour papoter…

Le prochain bus arrive. Nous montons dedans.

Il y a des embouteillages. Très nombreux. Je ne m’y attendais pas. L’enfant devine et s’agite : serons-nous à l’heure ? Je l’ignore. Nous verrons bien. Et je lui rappelle que même si nous ne pouvons pas aller au spectacle, que tout est complet, nous pouvons quand même profiter du trajet en bus : la ville est si jolie la nuit.

Nous descendons à l’arrêt le plus proche, mais il reste encore plusieurs minutes de marche. Je regarde ma montre : cela devrait le faire. J’estime que nous arriverons 2 ou 3 minutes avant le début du spectacle. Il n’y a plus qu’à espérer que toutes les places ne soient pas vendues…

Nous marchons vite mais cela ne nous empêche pas de parler. L’enfant, qui a bien conscience du coût financier que ce spectacle représente pour moi, me dit : « Tu crois qu’il pourrait y avoir un miracle et qu’on nous offre les places gratuitement, pour que tu n’aies pas à les payer ? »… Je suis surprise. Ce n’est pas exactement comme cela que les choses se passent dans la vie… Mais cela m’est déjà arrivée une fois dans ma vie et il le sait. Alors je nuance ma réponse, je ne veux pas qu’il soit déçu : « Heu… Tu sais, c’est très rare que cela arrive. En général on ne t’offre pas ta place. Mais ne t’inquiète pas, j’ai l’argent, je me débrouillerai pour mon budget. Ce n’est pas aux enfant de s’inquiéter pour ce genre de choses. Mais si tu veux, tu n’as qu’à faire un voeu pour demander qu’on nous offre les places… ». Et le voilà qui énonce à voix haute ce voeu… Très bien. Je n’y crois pas une seconde mais qu’importe ? J’estime que les enfants n’ont pas à s’inquiéter des soucis d’adulte. C’est moi l’adulte, c’est moi qui gère le budget. A moi de me débrouiller pour finir le mois, même si c’est vrai que ce spectacle va peser sur mes finances et même si c’est vrai que je n’y vais que pour faire plaisir à cet enfant.

Devant la salle de spectacle, un premier vigile nous arrête, plutôt antipathique : « Où allez-vous ? »… « Heu… acheter des places »… « Vous voulez dire que vous allez au cinéma ? » (la salle de spectacle est immense et propose également des salles de cinéma). Comme je me suis engagée dans la file pour l’achat de places pour le spectacle, je reste calme et lui indique que non, je viens bien pour acheter des places pour le spectacle. Il nous laisse passer, nous suivant du regard. Nous devons lui paraître fous de nous pointer ainsi 2 minutes avant le spectacle. Un deuxième vigile me demande s’il peut vérifier l’intérieur de mon sac. Ce qui est fréquent depuis de nombreuses années maintenant dans des pays fragilisés par le terrorisme sporadique. Je m’exécute docilement. Lui encore nous demande ce que nous venons faire ici. Dans ma tête, je réponds façon Gaston Lagaffe : « M’enfin !!! Je suis dans la file « achat de billets pour le spectacle » alors je viens acheter un billet pour le spectacle » mais je suppose qu’à 2 minutes du début du spectacle, ma démarche ne doit pas être courante. Alors je lui réponds aimablement : « Nous venons acheter 2 places pour le spectacle de ce soir ».

Et là, bon, j’imagine que vous avez déjà deviné, il nous répond : « Et que diriez-vous si je vous offrais les places ? »…

L’enfant ayant énoncé son voeu à peine quelques minutes auparavant, je vous avoue que j’étais totalement prise au dépourvu. Cela me semblait irréel. J’ai donc répondu, n’y croyant pas vraiment : « Hé bien nous vous dirions merci ».

… et là l’homme sort de sa poche deux places d’invitation qu’il nous donne gratuitement…

… de 1e catégorie en plus… (Alors que moi financièrement je n’aurais acheté que des billets de 3e catégorie)…

Je n’en reviens pas. Bien évidemment, nous le remercions chaleureusement. Mais je suis tellement abasourdie que j’ai sûrement manqué d’exprimer mon enthousiasme autant qu’il le faudrait… Le spectacle va commencer, il nous indique le chemin, souriant. Nous le remercions encore une fois et nous le quittons pour aller nous asseoir à nos places…

Le spectacle était très bien, comme prévu, mais pour nous l’élément marquant de la soirée a été ce miracle.

Alors, monsieur le vigile, si par hasard vous lisez ces lignes, sachez que je vous remercie humblement de votre geste. Ce n’est pas tant pour la gratuité des places que je vous remercie, mais pour avoir offert à un enfant la preuve que le « Secret » est réel et qu’il doit garder confiance en la vie. Ce qui nous arrive a une raison d’être, même si cela nous semble désagréable sur le moment.

Rater le bus pouvait être considéré comme de la malchance. Mais si nous l’avions eu, aurions-nous croisé ce vigile qui nous aurait offert les places ?…

Amicalement,
Joy
Nouveau sur ce blog ? Bienvenue ! :-)
 
Ceci est un blog consacré à l’Au-Delà, en me basant sur des milliers de témoignages d’Expériences de Mort Imminente (EMI ou NDE en anglais Near Death Experience). Je rassemble dans ce blog toutes les connaissances que j’acquiers suite à mes nombreuses lectures sur le sujet pour « trier » et essayer de mieux comprendre.
Je suis agnostique, sans religion, sans gourou, totalement libre et saine d’esprit, mais mon côté scientifique me pousse à chercher à comprendre. Le sujet étant fascinant, j’ai donc décidé d’écrire un blog sur le thème afin de partager avec qui veut mes découvertes sur le sujet.
 
Par ailleurs, j’écris un autre blog, lequel est consacré au bonheur, comment le trouver, comment le conserver, comment gérer le stress, comment surmonter des événements traumatisants, comment savourer chaque jour de sa vie pleinement. Ce blog compte déjà plus de 1000 articles et j’en rajoute souvent. Bien entendu, c’est gratuit, sans obligation de quoique ce soit, et ce n’est même pas moi qui touche des sous avec la publicité qui apparaît sur la page (publicité que vous pouvez éviter si vous vous inscrivez au flux RSS).
 
J’ai souhaité créer un autre blog pour parler de l’Au-Delà pour ne pas amalgamer les genres. Croire en un « Au-Delà », quand on n’a pas de religion comme moi, est très difficile et je ne souhaitais pas que mes lecteurs de « joy369″ désertent le blog sur le bonheur (très général) en pensant qu’il était écrit pas une « folle illuminée », ce que je ne suis aucunement. :-)
 
Donc voilà, si vous aimez le thème de l’Au-Delà et des EMI, c’est sur ce blog que cela se passe. Et si vous voulez lire des textes sur le thème du bonheur, allez sur http://joy369.unblog.fr/ :-)
A bientôt ! :-)

12345...26
 

Jesussoleildesnations |
Wandapkj6536 |
Derickotiz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Radiokwizera
| Laparole972
| Hair14866